L'enseignement

cours.jpg

 

J'ai animé un workshop « Ecrire l’espace » en janvier 2015 avec des étudiants en troisième année de l’Ecole Supérieure d’Art et de Design. J'ai organisé et animé des ateliers d’écriture  « Partager ma ville »  avec les agents d’une municipalité de 55 000 habitants (2013/2014). L’article : « Des ateliers d’écriture pour écrire la ville ».

Je suis intervenante dans le cadre de l’Executive Master Immobilier de l’Université Saint Louis à Bruxelles (2013-2017) et dans le Master Immobilier à l’ESTP de Paris. 

Je suis également ntervenante dans le cycle 2017 de la fondation Palladio « la ville de demain : Quelle place pour le travail ? »

Enfin, j’ai enseigné à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse un module pour les étudiants de troisième année « Ecrire l’Architecture » de 2008 à 2010. Un atelier d’écriture classique, on improvise à partir d’une consigne pendant une trentaine de minutes, puis on lit son texte devant le groupe. Le but est de se familiariser avec l’espace, d’apprendre à le voir, à le décrire, et à l’écrire. Tous les espaces, ceux de la maison, de l’école, de la ville, du paysage entrevu depuis un train, ceux qui n’existent encore que sur le papier…

Une expérience passionnante pour « attraper l’espace » avec des étudiants doués. Leurs textes sont sur le site Ecrire l'Architecture

Les ateliers d’écriture

bambous.jpg

Fondatrice en 2003 avec Dominique Louise Pélegrin de la Compagnie des Bambous (association loi de 1901), qui a pour but de promouvoir le plaisir d'écrire, la conquête ou la reconquête par les individus et les groupes de leurs moyens d'expression.

J’y anime depuis 2006 un atelier « Travail, fictions et compagnie »... ou comment lutter contre les effets délétères du monde du travail avec un stylo, une rame de papier, et quelques compagnons d'aventures.

Centré sur le travail, à partir de son expérience, on y échange et on y écrit des fictions qui permettent de se « décoller » de la réalité. L’émerveillement et l’étonnement devant sa propre capacité à écrire, créer, produire, avec seulement un papier et un crayon, redonnent de la confiance, de la créativité, de l’autonomie, des marges de manœuvre. On repart avec cette distance expérimentée là, et on arrive à mieux démêler ses difficultés.